L'Atelier des 200:                  

Ici dirigé par "Jo" Lavaudant

L M Passionnément: L'Atelier des 200 proposé par la MC93 de Bobigny.

200 personnes sur le plateau de la MC93 de Bobigny, dirigées à tour de rôle, l'espace d'un week-end, par cinq metteurs en scène: Anton Kouznetzov, Georges Lavaudant, David Lescot, Jean-René Lemoine et le duo italien Ricci/ Forte, l'aventure s'annonçait exceptionnelle, l'expérience fut enthousiasmante! 

200, ce n'était pas la foule, le chaos et l'oubli de l'autre; c'était le collectif, la construction et l'attention à l'autre.

La proposition de chacun des cinq metteurs en scène était riche et motivée. Ils avaient plaisir à être là, à expérimenter avec nous, et de cette envie partagée sont nés des moments de très belle émotion.

Une seule voix pour plusieurs corps, avec Anton Kouznetsov ( travail sur Femme non rééducable ou mémorandum théâtral pour Anna Politkovskaïa de Stefano Massini).

Violence et poésie avec Georges Lavaudant ( travail sur la chanson de Dutronc "Il est cinq heures Paris s'éveille" et Une saison en enfer de Rimbaud".  Quand il n'y a plus de mots et qu'on le hurle avec colère, la main d'un ancien sur l'épaule d'une très jeune fille redit simplement la beauté et l'absolue nécessité de la transmission.

Voix qui se font face et qui hachent le texte sur un rythme entêtant avec David Lescot. Deux lignes de front, masculine, féminine et qui étrangement actualisent un affrontement passé (travail sur le texte de David Lescot, Dernier jour, d'après Le Dernier jour de l'humanité de Karl Kraus)

Puissance et beauté de la choralité entendue et pensée dans la totalité des constituants du spectacle ( lumière, espace, musique..) avec Jean-René Lemoine. (travail sur Médée poème enragé, un texte du metteur en scène). 

Traversées et déplacements vers l'autre et l'abandon de soi avec le groupe Ricci/Forte ( travail à partir du Roland furieux de L'Arioste)

Merci encore à la MC93 pour leur l'accueil et pour cette invitation au partage et à la découverte!