Roméo et Juliette de Shakespeare  

                            

LM Énormément: Roméo et Juliette mis en scène d'Omar Porras au Théâtre 71, Scène nationale Malakoff

Étrange objet, sur le papier, que cette pièce baroque du patrimoine anglais montée par un metteur en scène colombien avec des acteurs japonais et francophones!

Et pourtant, ça marche! Comment expliquer que le charme opère et que des univers qui paraissaient si éloignés concourent à surprendre et à enthousiasmer le spectateur familier du destin des amants de Vérone ?

A n’en pas douter, la réponse tient en deux mots : Omar Porras. Le directeur du Teatro Malandro de Genève propose une adaptation énergique et galvanisante du texte de Shakespeare où le corps et la gestuelle sont au service d'une redécouverte des mots et des situations. Le rire, porté par un travail poussé autour du masque et du travestissement, fuse souvent.

Travaillé, au Shizuoka Performing Arts Center, au Japon, le spectacle garde également la grâce délicate des paysages nippons et la force tenue des antiques samouraïs. Dans un décor, magnifié par la lumière (Mathias Roche), qui reprend le torii shinto, (le portail en troncs de pins utilisé pour les temples et le théâtre nô) ou le biobu, (le paravent transparent qui découpe les silhouettes comme des estampes), les personnages se découvrent, s'aiment, ou s'affrontent et se tuent. La frêle Micari campe une Juliette espiègle et pudique. Son jeu est si plein de fraîcheur que lorsqu'on apprend qu'elle a vu éclore les fleurs de cinquante printemps, on en reste stupéfait et incrédule. Face à elle, c'est une comédienne d'une vingtaine d'années, Miyuki Yamamoto, qui incarne avec fougue et brio Roméo. Shakespeare faisait jouer les rôles de femmes par des hommes, Porras s'amuse à inverser la convention pour insuffler à la troupe un vent de folie libératrice.

Un spectacle de pur bonheur, à ne pas rater s'il est à nouveau programmé.

http://www.theatre71.com/Romeo-et-Juliette.html