LM Beaucoup Le Cercle des illusionnistes d'Alexis Michalik

Après le succès de Porteur d'Histoire que nous avions découvert au Théâtre 13, Le Cercle des illusionnistes, la nouvelle pièce du talentueux Alexis Michalik ne déçoit pas.

Le titre est éloquent. "Le Cercle" est la figure dont la dynamique sous-tend le texte.  Les aiguilles de l’horloge tournent à l'image du monde et le fil ingénieux qui relie le destin des personnages en reproduit le mouvement. 1808, 1861, 1954, 1984, les dates s'égrènent, s'entrechoquent, se mêlent selon une mécanique savante. Quant aux " illusionnistes", ce sont les artistes, passés et présents, les magiciens de la création, de Robert Houdin à Georges Méliès, les maîtres de l'illusion, ceux de la magie, du cinéma, et surtout du théâtre.

Car, la pièce est avant tout un hymne au pouvoir de l'invention et de la création. Il faut l'entendre et la voir comme cela. Pièce de troupe, Le Cercle des illusionnistes, offre généreusement aux comédiens toute la latitude pour faire vivre le conte qui nous est raconté. Ce sont eux, avant tout, les premiers illusionnistes que la mise en scène donne à voir. Jeanne Arènes, Maud Baecker, Michel Derville, Arnaud Dupont, Vincent Joncquez et Mathieu Métral, tous excellents, incarnent une kyrielle de personnages, jonglent avec les époques, les costumes, les décors et mettent leur enthousiasme au service d'un imaginaire bondissant.

Alexis Michalik  nous invite à entrer dans "un cercle d'illusionnistes." Il s'agit de croire et d'aimer croire aux surprises et accidents du destin qui n'en sont pas. Le conte est joli, l'illusion revendiquée, le plaisir authentique.

http://www.theatrelapepiniere.com/spectacle.php?id=47#