LM Beaucoup: Animal(s)

La folie au service du rire

Au Théâtre de Sartrouville, Jean Boillot met en scène brillamment deux pièces en un acte d'Eugène Labiche, La Dame au petit chien et Un mouton à l’entresol, en imaginant une scénographie commune, celle d'un appartement bourgeois qui se modifie, se transforme et qui devient la cage où les personnages vont libérer leur folle bestialité. 

J'avais déjà beaucoup aimé "Notre Avare" que Jean Boillot avait présenté au Théâtre de l'Aquarium.

Animal(s) est aussi inventif. Le jeu des acteurs, notamment,  dépasse la simple mécanique qui doit générer du rire. Il s'agit véritablement d'engager le corps et la voix  au-delà d'un attendu facile et d'aller vers des propositions délirantes qui éclairent un monde enfermé dans ses névroses. Parasites, proies, prédateurs, monstres, les personnages sont tous interprétés par des" bêtes de scène" (Guillaume Fafiotte, Philippe Lardaud, David Maisse, Agnès Pontier et l'époustouflante Isabelle Ronayette) pour notre plus grand plaisir. 

Il faut juste terminer en soulignant le remarquable travail de  Pauline Pô sur la matérialité des costumes.